...Nous ne sommes pas là pour plaire aux gens. Juste les aider et les défendre...La politique de régression sociale du gouvernement : vous êtes tous concernés...Il n'y a pas d'arrangement..Rejoignez-nous...Défendez vos droits, adhérez à la CGT...Une seule attitude, la ligne dure !...Nous sommes là pour vous informer, vous guider et vous aider...

12/02/2017

La Bastide des Lavandins




Que ce passe t'il à la Bastide des Lavandins ? Dans cet Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), auparavant appelé Maison de Retraite, les tensions se multiplient entre personnel et direction.

Nous sommes régulièrement interpellés par des personnes en difficulté dans leur relation hiérarchique. Ces plaintes permanentes concernent leurs conditions de travail et la position de la direction. Celle-ci, bien que responsable de la santé physique et morale de son personnel, multiplie les brimades et les sanctions disciplinaires lourdes.

Cet établissement connait un turnover important de par la souffrance au travail que rencontrent les salariés. Démissions, ruptures conventionnelles, licenciement, sont régulièrement les causes de cette rotation du personnel. La bonne santé, même sociale, d'une entreprise, se mesure aussi au turnover, et dans ce cas précis, le constat est éloquent.

L'UL CGT d'APT ne peut rester insensible à la souffrance du personnel de cette entreprise privée. Il peut compter sur notre solidarité, notre écoute et notre volonté farouche de faire respecter la loi. Les salariés ont des droits et nous ferons le nécessaire pour que ceux-ci soient protégés. Nous continuerons de les recevoir, de les conseiller et de les défendre. Nous mettrons à leur disposition tous les outils dont dispose la CGT.

Nous restons vigilants quant à l'évolution du climat social de cet établissement. Nous recevrons tous les témoignages afin d'étayer ce dossier préoccupant.


André Le Gall
Pour le Bureau de l'UL CGT d'APT


05/02/2017

CQFD





Lettre d'une infirmière, à la famille Fillon 

"Je suis infirmière depuis plus de 12 ans et j'ai reçu la paie de janvier hier. Je travaille en 12 heures et comme j'ai fait 3 week-ends et 10 nuits en décembre, je touche 1745 euros nets d'impôts. On est très loin des sommes à 6 ou 7 chiffres dont j'entends parler à la télé depuis une semaine. 

"Dans la famille Fillon, je voudrai le père". 

Monsieur est payé depuis 1976 sur nos impôts car j'ai regardé son cv et entre assistant parlementaire, député, sénateur, ministre, premier ministre, président conseil général, monsieur n'a jamais bossé autrement que comme un parasite politicien qui voudrait maintenant présider la France pour mieux s'en mettre plein les poches. Hier soir, on apprenait via Médiapart que monsieur aurait aussi trempé les mains dans la magouille côté sénat. Pourquoi j'suis même plus étonnée ? Il y a quelques semaines on apprenait aussi que monsieur avait investi 1000 euros dans une société de conseil qui lui a rapporté 1500000 euros en 18 mois.

"Dans la famille Fillon, je voudrai la mère". 

Madame, réputée femme au foyer, est depuis peu médiatiquement assistante parlementaire de monsieur. Elle a gagné entre 3200 et 7900 euros par mois pendant des années. Avant que Saint Canard Enchaîné n'ébruite, madame était éloignée de la vie politique de son époux. On apprend aussi que madame a été payée 100.000 euros en 16 mois par une maison d'édition pour rédiger 3 ou 4 notes de lecture.

"Dans la famille Fillon, je voudrai les enfants".

 Là aussi les enfants ont été employés dans la holding parlementaire Fillon. Même quand ils étaient encore étudiants en droit, ils gagnaient déjà plus que moi chez papa.

Monsieur Fillon rebaptisé Monsieur Propre a fait du nettoyage son cheval de bataille et son programme électoral. Il a manifestement oublié de balayer devant sa porte. A lui qui veut supprimer 500.000 fonctionnaires et nous faire bosser 39 heures payées 35, je dis que moi, citoyenne contribuable, décrète qu'il faut supprimer toute cette racaille mafieuse politicienne qui nous pourrit la France. Le pire dans cette histoire est que la seule qui profite en se taisant est Marine Le Pen. 

Quand on fait la liste des familles Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Juppé, Hollande, Valls, Fillon qui ont conduit la France dans la merde actuelle avec 8 millions de chômeurs et autant de pauvres, il y a de quoi vomir. Quand on voit comment les gens se privent de soins parce que les mutuelles sont devenues trop chères, quand on voit comment Touraine nous ment en permanence sur la santé, il y a de quoi gerber. Quand on fait la liste des scandales politiques, la liste des scandales sanitaires pour ne citer que ceux-ci, il y a de quoi ne plus aller voter car oui ils sont tous pourris."

Source : page Facebook AP - HP : Santé Indignée

04/02/2017


Retraitées et Retraités

Une nouvelle page a été créée à l'intention de nos camarades de l'UCR. Nous tenons à témoigner de notre estime ainsi que de notre plus grand respect envers celles et ceux qui ne baissent jamais les bras.


Honneur à nos camarades

03/02/2017

Jaunes



L'expression « syndicat jaune» est le nom donné par les syndicats appelant à la grève, à ceux qui n'y appellent pas, accusés d'être opposés aux conflits de classe et d'être conciliants avec le patronat.
Ces accusations sont formulées, par exemple, lors d'un appel à ne pas faire grève lorsque la plupart des autres syndicats y appellent, ou lors de la signature d'accords de branche auxquels la plupart des syndicats sont opposés.
Individuellement, un « jaune » peut aussi désigner un travailleur engagé par un patron pour briser une grève ou lors d’une grève, un travailleur qui compromet son efficacité en refusant d’y participer.

Source Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndicalisme_jaune

Élections TPE





Les salariés des TPE confirment la CGT comme première organisation, à dix points devant la deuxième !

Vendredi 3 février 2017

Les résultats des élections de représentativité dans les Très Petites Entreprises confirment la CGT comme première organisation syndicale au plan national.

Les salariés qui se sont exprimés ont choisi de légitimer le syndicalisme CGT, qui propose, conteste, revendique, lutte et négocie ! La CGT sort confortée de cette élection et remercie les électeurs.

Cette satisfaction des résultats ne peut gommer l’amateurisme dont ont fait preuve le gouvernement et les services du Ministère du Travail tout au long du processus électoral.

Ils portent notamment la responsabilité du faible taux de participation des salariés à l’élection.

Alors que 4,6 millions de salariés étaient concernés par l’élection, aucune communication digne de ce nom dans les médias n’aura été organisée afin d’informer, sensibiliser et favoriser leur expression.

La CGT dénonce le gouvernement et ses services qui auront jalonné d’embuches l’élection des salariés des TPE comme par exemple le report des élections pendant les fêtes de fin d’année.

Le choix de permettre la participation de listes syndicales pourtant dans l’incapacité de représenter les salariés dans les commissions paritaires qui vont se mettre en place démontre que loin de l’affichage, la prise en compte de l’expression des salariés des TPE sur leurs besoins, leurs revendications n’intéressent que peu le gouvernement !

Les salariés ont amené la meilleure des réponses, celle de placer en tête et loin devant la CGT avec un résultat de 25,12% devant la CFDT à 15,44%.

Ces résultats confèrent de grandes responsabilités à la CGT, qui, forte de ce résultat, réaffirme son engagement auprès des salariés des TPE pour, avec eux, exiger des avancées réelles en matière sociale.

La CGT mesure les efforts de déploiement à réaliser pour mieux représenter les salariés des TPE, leur donner plus de place encore dans le syndicalisme CGT, le syndicalisme de tous les salariés.

Montreuil, le 3 février 2017

02/02/2017

Venez voir ici ce que vous valez




Rejoignez-nous. A toutes celles et ceux désireux de militer, pour le bien de tous, incapables de rester impassibles devant la grande détresse sociale, allergiques à l'injustice et respectueux des lois, rejoignez-nous.  

Présents quotidiennement auprès d’une population maltraitée, volée et régulièrement rejetée, nous agissons pour le respect des lois, pour l’application des droits, pour le secours de toutes ces personnes victimes de l’égoïsme financier, de la recherche du profit, de l’individualisme entretenu par une petite frange de profiteurs. Rejoignez-nous. 

Nos vous apprendrons comment combattre l’adversité,  nous vous formerons à la connaissance du monde du travail et nous vous écouterons. C’est là un point essentiel ; être à même d’entendre autrui, ses souffrances, ses désirs, mais aussi ses idées et suggestions, ses projets. Pour cela, rejoignez-nous.

Si l’isolement est une impasse sombre, l’inculture, quant à elle, contribue à l’asservissement de chacun et surtout à son exploitation. Nul ne doit rester dans l’ignorance du droit, de l’histoire, de la pensée objective. Nous vous proposons le débat, des formations et l’opportunité de créer des relations fraternelles, tellement enrichissantes. Rejoignez nous.

Rejoignez-nous pour faire bouger les lignes. Celles qui séparent les individus en autant de parts inégales dont les plus infimes sont occupées par les nantis, les puissants, les élites. Rejoignez-nous car c’est ensemble que nous constituons une force, une armée capable de renverser les montagnes. Nous avons tous en nous cette capacité à lutter, encore faut-il se regrouper. Ouvrez votre cœur et montrez-nous votre détermination.

Venez voir ici ce que vous valez.


André Le Gall.